Une invitation à nous dilater

À la Folie de l’Information du Parc de la Villette, lorsque j’annonce mercredi après-midi, que je souhaite aller voir teamLab : Au-delà des limites (1), on me conseille d’éviter le week-end après-midi à cause du grand nombre d’enfants ; je n’avais pas compris que l’animation interactive était spécialement pour enfants ; on me dit non, pas que, mais quand même, surtout à l’entrée dans le premier espace où ils peuvent dessiner…

 

Interactif, j’aurais dû m’en douter, c’est toujours pour les enfants, pour la bonne raison qu’ils sont les seuls à jouer spontanément avec la situation présentée ; c’est facile pour eux, ils jouent toute la journée…

 

teamLab : Au-delà des limites est une expérience inédite mise au point par un collectif d’artistes, de programmateurs, d’ingénieurs, d’animateurs 3D, de mathématiciens et d’architectes, dans laquelle chacun, chacune, peut interagir sur les images en touchant le mur sur lequel elles sont projetées (2).

 

Justement, je vois un couple d’une cinquantaine d’années, mettre leur doigts sur un mur ; ils sont contents, ils sourient, puis rient, en allant l’un vers l’autre ; leurs doigts transforment la vidéo – des petites barrettes lumineuses disparaissaient à leur passage pour réapparaitre après… Sur le mur arrivent des papillons ; ils les chassent en tapant leurs mains sur le mur dans une joie dont je me demande si elle n’est qu’enfantine ?

 

Je change de salle : sur un mur géant, des tournesols tombent lentement, sur une musique planante au rythme lent… Soudain, des oiseaux blancs traversent le mur laissant leurs traces derrière eux ; ce sont des oiseaux à réactions.

 

Ma réaction ne tarde pas, je m’assieds par terre – comme la plupart de ceux qui m’entourent – puis je m’allonge comme à la plage… Soyons clair, teamLab propose un voyage halluciné à tous les candidat(e)s à l’évasion.

 

Ici, il ne s’agit plus de s’immerger comme dans L’Atelier des Lumières dans l’essence de l’œuvre d’un artiste (3), mais de découvrir une autre version du monde qui nous entoure, fleurs, papillons, oiseaux, lapins, musiciens, soldats…

 

Microcosmos : le peuple de l’herbe est un film marquant de 1996, réalisé par Claude Nuridsany et Marie Pérennou. Dans quelques centimètres carrés d’un pré en Bourgogne,

la vie des fourmis, des escargots, et autres insectes, notamment sous la pluie, n’avait jamais été montrée ainsi. C’était bouleversant ! (4)

 

teamLab : Au-delà des limites n’est pas à l’échelle du centimètre carré. Tout est grand ici, comme la sensation rare d’aller beaucoup plus loin que d’habitude.

 

Acceptons-nous d’interagir comme les enfants ou les amoureux ? teamLab est une excellente idée pour briser la glace lors d’un premier rendez-vous ou bien réfléchir avant de se dire Adieu (5)

 

Acceptons-nous sinon d’interagir, du moins de nous faire malaxer l’âme par l’atmosphère enivrante de teamLab, de laisser les tournesols nous tourner la tête, de nous laisser porter par la trace des oiseaux, de suivre la caravane des lapins, des musiciens, des soldats ?

 

Peu importe les réponses, les nocturnes, vendredi et samedi de 20 h à 22 h (6), nous permettent de rentrer dehors ; de vivre l’expérience vertigineuse où le dehors entre en nous ; teamLab nous invite à nous dilater. Comment refuser ?

 

(1) À la Grande Halle de la Villette jusqu’au 8 septembre : https://lavillette.com/evenement/teamlab/

 

(2) Sauf dans une petite salle

 

(3) https://vusouscetangle.net/chronique/immersion-immersion/

 

(4) http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19447384&cfilm=42006.html

 

(5) Salut les Amoureux ! La version originale de Joe Dassin, 1973, enregistrée devant un public dont la sagesse évoque plus l’en de ça des limites que l’au-delà :

https://www.youtube.com/watch?v=6_-eZuy1-jY

 

Et la reprise de Miossec, sombre, comme toujours, qu’il enregistra pour le générique de fin du film La vie rêvée des anges d’Erick Zonka, sortie en 1998.

https://www.youtube.com/watch?v=WjP-WS_8P8Y

 

(6) À l’heure où la plupart des enfants sont couchés, même si en vacances, les règles ne sont plus les mêmes…