Quoi de neuf ?

©Fametz

Quand on est heureux, c’est bon de le dire ; Ulysse avait fait un beau voyage pour en arriver là ; parfois, le bonheur vient de la rencontre avec la fille, le fils, pas vus depuis 3 ans…

Autre voyage, la traversée d’un état qui lui était inconnu avant, l’impression de vivre à moitié, le repos imposé jusqu’à nouvel ordre, et puis l’ordre arrive : vous êtes libre !

Plus tard, sa fille encore endormie dans la cabine, seul dans le cockpit, il dira qu’il est heureux, dans un Whatsapp.

Ailleurs, un gros serpent est lové dans l’arbre au-dessus de la rivière, quand passe en kayak, le père du fils ; dangereux, mais c’était sa sieste, tant mieux ; elle le dit dans un Whatsapp.

La photo arrive au milieu d’autres, mais elle marque plus qu’un pique-nique, un lâcher de pigeon, une partie d’échecs chinois au coucher du soleil…

C’est qu’il hypnotise, ce serpent, comme Kaa, le python de la compilation de Rudyard Kipling, The Two Jungle Books,        en 1895.

Et quand sur une balise rouge, le soleil améliore l’ordinaire, c’est le bonheur pour le promeneur, le long de la rivière de Pont L’Abbé.

©BDB

Mais faut-il le dire tout de suite ou savourer seul l’instant de la découverte du côté où la balise ne balise rien ?

Whatsapp, c’est tout de suite d’un bout du monde à l’autre !

Whatsapp est une application créée en 2009 par Jan Koum, ukrainien émigré aux USA à 16 ans, et Brian Acton.

Whatsapp, What’s up : Quoi ne neuf ?

Rien de neuf sous le soleil, Whatsapp est rachetée par Facebook, en 2014 ; en 2018, Jan Koum, est devenu très riche ; il quitte le CA de Facebook : il n’aime pas, du tout, leur manière de « gérer » les données ; il se sent trahi.

En 1912, au 2, avenue Émile-Deschanel, se dresse un hôtel néo-classique – le neuf du début XXe qui imite le XVIIe – auquel la vicomtesse de Fleury donne son nom, en 1921.

Whatsappiens, whatsappiennes, c’est l’heure d’un arrêt photo : ici ne gît pas encore Jan Koum…

Mais il va y vivre ; en 2020, il a acheté l’hôtel à un membre de la famille régnante du Qatar ; 600 mètres carrés pour  70 millions €, soit 116 666 €/m2.

Il y fait de gros travaux sans toucher aux façades : le deuxième sous-sol va être aménagé…

Un gros serpent s’y lovera-t-il, dans un coin ? Sur un signe de son maître, s’enroulera-t-il autour d’un avocat de Facebook, qui aura juste le temps de faire un selfie, et de l’envoyer sur Whatsapp ? Il y aura du réseau, forcément !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. faut-il le dire tout de suite ou savourer seul l’instant de la découverte …..? les 2 ( mon général ? non, bof), mais différemment savourer seul…. puis partager ds la foulée – de suite… n’abolit pas le distance, pas de tromperie, mais renforce le lien avec ceux qui sont loin et loin de cet instant
    « quand sur une balise rouge, le soleil améliore l’ordinaire, c’est le bonheur pour le promeneur, le long de la rivière de Pont L’Abbé ».un bonheur pour le.a lecteur.rice , merci

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =