Raymond, Marcel, Nadine

Nous venons de quitter la fête de Silène (1), nous avons beaucoup vu, notre taux de mythologie est très bas, Silène a tout pompé ; j’invite le groupe de cette visite Vu sous cet angle du Luxembourg, à regarder les coulures du Monument à Delacroix, de Dalou, itou…

 

Monsieur Loyal, j’annonce le numéro : « Apollon applaudit le Temps qui élève la Gloire pour qu’elle dépose une palme à l’artiste. »

 

Une dame se désole : « Je ne comprends pas. » Au lieu de lui demander : « Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ? », je lui montre les trois personnages : « Raymond regarde Marcel qui porte Nadine… »

 

« Ah oui, je vois ! » s’enthousiasme-t-elle. Son bonheur me gagne ; j’ajoute : « Ce qui vient de se passer est fondamental, la sculpture, ce n’est pas la mythologie, ni les allégories ; la sculpture, ce sont des volumes ; quand ils ont une vraie présence, comme ici, grâce à Dalou, laissons les vivre sous d’autres identités ; vive les faux passeports ! »

 

« Vous pensez qu’Apollon est moins vivant que Raymond ? » me demande un monsieur espiègle. Je ris : « Je n’ai jamais rencontré Apollon, mais j’ai connu des Raymond hauts en couleurs ; je pense à l’un de mes oncles. »

 

Les dieux ne nous aident pas à regarder, mais y a-t-il un dieu du regard, au lieu du regard de Dieu, espéré ou craint par les bons ou les mauvais chrétiens ?

 

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art » répond, à sa manière, Robert Filliou, artiste contemporain, membre du mouvement Fluxus (2).

 

La courbe de Raymond, Marcel, et Nadine – le geste artistique de Dalou – nous aspire dans un mouvement ascensionnel – la vie – plus intéressant que le cahier des charges mythologico-allégorique !

 

« Les coulures font un maquillage de fête à Apollon » dit la dame, plus à l’aise avec le dieu à présent. Elle ajoute en me parlant à l’oreille : « Il me plait, on dirait mon neveu ; je vais le montrer à sa femme ».

 

(1) Lien pour la chronique sur Silène : https://vusouscetangle.net/chronique/comment-ca-tient-en-lair/

 

(2) Fluxus mouvement en faveur des liens entre l’art et la vie. Robert Filliou (1926-1987) n’était pas proche des dieux ; il préconisait « l’art pas fait » ou « l’art mal fait », c’est dire si avec lui, nous sommes loin d’un hommage quelconque… Mais proche de l’essentiel !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.