Quand l’esthétique tient à rien

Mains de joueurs de dominos ; bras le long des portières de deux conducteurs ; corps enlacés dans l’amour ou la haine de deux hommes sur le trottoir ; ballet de jambes, bras, torses, de deux adolescents danseurs de capoeira ; capot plissé de bagnole, un type affalé dessus ; escarpins du carnaval de Rio, couverts de perles…

 

Miguel Rio Branco, né en 1946, est brésilien, photographe exposé au Bal (1), jusqu’au 6 décembre 2020 ; peintre aussi,  il se recommande de Goya avec son regard sombre sur les éclats de la rue…

 

Les plans sont serrés, comme cette photo au sol d’un rond blanc, et sur le trottoir, la chaussure chaussant l’homme sachant se cacher !

 

L’inévitable Georges Bataille accueille les visiteurs avec le rappel du « petit nombre d’entre nous… se demandent encore… quelle farce leur est jouée… et comme des mioches cherchant les fentes d’une palissade tâchent de regarder par les failles de ce monde ».

 

Toujours ce besoin de références, figures tutélaires de la marge à honorer (de Balzac) (2) !

 

Dans le catalogue de l’exposition, le chiffonnier des Paradis artificiels de Baudelaire, est cité : il « collectionne, compulse, tout ce que la société a rejeté, brisé… »

 

Brisé ? Les plans serrés nous montrent des fragments qui deviennent le sujet : les mains des joueurs de dominos ne sont pas des études pour un tableau à venir…

 

Sujet que nous rejetons, négligeons, souvent – actuellement nous nous lavons les mains comme jamais : les regardons-nous plus pour autant ?

 

Miguel Rio Branco dit : « Je traque les cicatrices, au sens littéral ou figuratif du terme… », mais il ne fait pas de chirurgie esthétique ; c’est nous qui sommes portés par son esthétique qui tient à rien.

 

(1) LE BAL, 6 impasse de la Défense, 75018 Paris

https://www.le-bal.fr/

 

(2) Le lycée Balzac, situé 118, boulevard Bessière, Porte de Clichy, fait partie des nombreux établissements scolaires qui entretiennent un partenariat avec la Fabrique du Regard du BAL : https://www.le-bal.fr/les-etablissements-et-structures

 

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
18 − 1 =