Passage piéton : no, no, no

Arsène va traverser la rue au passage piéton, un camion arrive, ralentit, le laisse passer. Il y va, mais arrivé devant le camion (1), il s’arrête et le regarde.

Le conducteur lui fait un signe amical, pensant qu’Arsène est distrait ; Arsène lui rend son signe, la journée commence bien.

Arsène n’a toujours pas bougé ; le concert de klaxons commence, sans chef d’orchestre, c’est cacophonique…

Le conducteur du camion s’appelle Francis (2) ; il descend de sa cabine.

Francis : Bonjour Monsieur, moi c’est Francis, ça va ? Vous voulez que je vous aide à traverser ?

Arsène : Ça va merci. Je regarde votre camion ; il est beau.

Francis : Merci Monsieur…

Arsène : Je m’appelle Arsène. J’aime les 4 bandes rouge ; elles me font penser aux rambardes des fenêtres sur un immeuble moderne ; il y en aurait des bleu, des jaune, et ainsi de suite…

Francis : Dans mon immeuble, il y a des rambardes grises ; je vais suggérer les couleurs au syndic.

Arsène : De chaque côté de la bande du haut de votre camion, l’aération me rappelle l’eyeliner marqué d’Amy Whinehouse.

Francis : « They tried to make me go to rehab »

Arsène : « I say no, no, no ».

Ils se marrent.

Francis : Dans le clip Rehab (3), on sent la nonchalance des musiciens en pyjamas autour d’elle, dans la pièce aux murs décrépits ; la cure permettrait peut-être de vivre plus longtemps, elle est partie à 27 ans ; mais sa voix soul, c’est la bonne voie pour être saoul, de son.

Arsène : Je l’entends dans la cage d’escalier de l’immeuble de La vie devant soi  de Romain Gary (4) ; j’aurais aimé y être confiné.

Les conducteurs, conductrices, les passagers des voitures de la queue qui s’allonge, viennent aux nouvelles et découvrent Francis et Arsène en train de parler comme deux potes…

Le groupe en chœur : Qu’est-ce qui se passe ?

Francis et Arsène : Nous regardons l’avant du camion.

Le groupe en chœur : Si vous avez eu un accrochage, il faut faire un constat un peu plus loin…

Arsène : Constatez avec nous, Mesdames, Messieurs (5) la beauté de l’avant du camion ; qu’est-ce que vous voyez ?

Un membre du groupe : Des bandes rouges brillant, l’inverse de mes baskets Adidas…

Le groupe en chœur : Bien vu !

Une deuxième membre du groupe : La tête d’un taureau avec la forme noire derrière les bandes rouges ; juste avant la corrida…

Un troisième membre du groupe : J’aime pas la corrida !

Un jeune qui a suivi la conversation : Moi non plus j’aime pas la corrida, mais j’avoue que l’avant du camion est beau ; en haut, le O de COUÉ a la forme des languettes pour ouvrir les canettes…

Une quatrième membre du groupe : J’y penserai en ouvrant ma canette à ma pause déjeuner.

Un Guide Conférencier Dada (6) vient d’arriver : Duchamp serait content, c’est l’inventeur du Ready-made ! Avec vous, une nouvelle révolution s’amorce…

Le groupe en chœur : Laquelle ? Qui êtes-vous ?

Le guide conférencier Dada : Je suis Morille Laraigné. Marcel Duchamp (1887 -1968), a installé un urinoir sur un socle lors d’un événement américain, L’Armory Show (7),en 1917, où étaient exposées des œuvres d’art ; il a fait scandale, vous vous en doutez, mais il a ouvert le regard sur cet objet manufacturé et sur tout ce qu’on ne regarde pas…

Un cinquième membre du groupe : C’est vrai ! Je n’avais jamais regardé avant un avant de camion en pleine rue, comme ça, alors que je vais être en retard à mon rendez-vous, mais je leur raconterai et ils comprendront…

Un sixième membre du groupe : Moi aussi je leur raconterai ; j’espère qu’ils comprendront ; vous avez raison, Arsène, Francis, Morille L’Araignée, vous tous, la vraie vie commence ici, au passage piéton.

Le jeune : Les musées sont fermés. L’art est là !

Le groupe en chœur : L’art est là ! L’art est là !

Francis salue Arsène et remonte dans son camion ; il met la chanson Rehab ; sa sono est puissante.

Le groupe en chœur, le jeune, Morille L’Araigné, Arsène, chantent avec la main comme des balais d’essuie-glace lents : No, no, no !

(1) Lien pour découvrir l’entreprise Coué.

Et la marque du camion.

(2) Le prénom est fictif.

(3) Lien pour écouter Rehab 

(4) Lien pour commander La vie devant soi si votre voisin d’immeuble ne l’a pas ; le site libraire indépendant est indépendant et c’est le moment de le soutenir pour lire ce chef-d’œuvre

(5) Madame, Monsieur est le début d’une chanson de Bertrand Belin qui parle d’une glissade en dehors de la conformité comme celle d’Arsène et Francis devant le camion

(6) Dada est un mouvement artistique né pendant la 1ere guerre mondiale à laquelle il était viscéralement opposé ; il a tenté de faire exploser les conventions esthétiques idéologiques de l’époque ; Le Maitre de Pablo, ami de Morille l’Araignée trouve qu’il en a gardé l’esprit.

(7) Pour voir Fountain

 

  1. admire la maîtrise de la poésie, méthode Coué ! Belle performance urbaine et policière qui ne manque pas de contrôle !

    Bravo Bruno.

    Erreur pour le Louvre : C’est Abou Dhabi ou peut-être Lens

  2. Chronique aussi puissante que la sono (et le camion) … glissade en d e hors de la conformité et du conformisme.
    Justesse. Merci

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
23 ⁄ 1 =