Nous laissons-nous faire ?

©BDB

L’arbre est énorme. C’est un cèdre du Liban (1), planté dans la cour du palais des Beaux Arts de Tours, à l’occasion du sacre de Napoléon 1er, en 1804.

Sur le panneau, au pied du cèdre, outre sa date de naissance, est indiquée sa hauteur, 31m ; son envergure, 32 mètres ; sa superficie 600 mètres carrés.

Il manque l’essentiel, son volume ; on le calcule à partir de son envergure, donc son diamètre, ainsi on connaît le rayon.

Volume d’une sphère : 4/3 ∏ R3  

Ce cèdre est une demi-sphère :

4/3 x 3,14 x 16 x 16 x16 / 2 = 8574 m3

Ce cèdre a un volume de 8574 m3    

Les branches, en bas, sont tellement longues et lourdes, qu’elles sont sur des béquilles !

Le tronc du cèdre, avec le départ des branches du bas, a quelque chose de monstrueux, éléphantesque ; l’esprit du film Elephant Man de David Lynch, 1980, n’est pas loin.

Passées les évocations, arrive la possibilité du silence ; l’arbre peut nous emmener ailleurs…

Nous laissons-nous faire ?

(1) Il existe d’autres variétés de cèdres, notamment de l’Atlas, de l’Himalaya…

 

  1. Cet arbre est superbe: je l’ai observé en 2022 lors d’un circuit Loire à vélo…un superbe Musée du Compagnonnage aussi à Tours!

  2. Comme un hasard, cette chronique trouve un écho en moi avec une lecture de Baudelaire que j’ai faite ce matin. Alors qu’on lui demandait de participer à un livre d’hommages à C.F. Denecourt, qui a inventé le balisage des sentiers en forêt de Fontainebleau, il répondit ceci : « Mais vous savez bien que je suis incapable de m’attendrir sur les végétaux, et que mon âme est rebelle à cette singulière Religion nouvelle, qui aura toujours, ce me semble, pour tout être spirituel, je ne sais quoi de shocking. Je ne croirai jamais que l’âme des Dieux habite dans les plantes, et quand même elle y habiterait, je m’en soucierais médiocrement, et considèrerais la mienne comme d’un bien plus haut prix que celle des légumes sanctifiés ». Mais nous sommes si facilement emportés par le spectacle de la nature… Cet arbre a l’air magnifique !

  3. “,Ne vous laissez jamais guider” dit le Talmud, “vous risqueriez de ne pas vous perdre”…

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =