L’ouverture éclair

Jeudi 29 octobre, rue de Belleville, une queue de 12 femmes se tient à l’entrée non d’une grande surface pour acheter des produits de première nécessité, mais devant la mercerie Au mètre à ruban (1).

 

Un type va vers elles : Bonjour Mesdames, je m’appelle Arsène Anssenne, j’habite le quartier ; je suis très admiratif de votre démarche alternative à la lecture ; qu’allez-vous acheter à la mercerie ?

 

Camille L’Aiguille : J’adore les boutons, tous les boutons, les gros, les petits, surtout les gros ; ça donne du rythme à ma veste en laine, et puis ça me calme ! Bien entendu, je vais prendre des aiguilles et du fil assorti.

 

Meriul de Tulle : Moi aussi j’adore les gros boutons, j’en ai trouvé dans une mercerie à Rochefort, le mois dernier ; ces boutiques disparaissent, alors j’y vais. Aujourd’hui, je cherche une dentelle pour la découper en morceaux afin d’égayer le tulle devant mes fenêtres.

 

Claire l’Éclair sort de la queue, après avoir demandé à la femme derrière elle de garder sa place ; la conversation à l’arrière l’inspire : Arsène, c’est une Fermeture Éclair que je viens chercher, de 70 cm, pour remplacer l’ancienne qui vient de se casser.

 

Camille L’Aiguille : Moi aussi, il m’en faut une, mais pas aussi longue.

 

Arsène : Mesdames, de quelles couleurs sont vos Fermetures Éclair ?

 

Claire L’Éclair et Camille L’Aiguille : Jaune d’or !

 

Cécile Le Fil intervient : Jaune d’or, tiens, tiens ! Je cherche du fil de cette couleur pour repriser les chaussettes de ma fille et de mon mari ; ils aiment les couleurs vives !

 

Claire L’Éclair : À propos, savez-vous qui a inventé la Fermeture Éclair ?

 

Le silence tombe ; les femmes n’avaient pas prévu la question digne du super banco au jeu des 1000 €.

 

Sylvie des Cology : Je n’en sais rien, par contre, Les Verts (2) – je suis verte – appliquent le principe de fermeture éclair dans les débats…

 

Claire L’Éclair qui cherche à se remettre en selle et à moucher celle qui prend l’avantage, la coupe : La politique à la mercerie, on va s’emmêler les fils !

 

Les femmes se marrent, Claire L’Éclair reprend des couleurs.

 

Camille l’Aiguille : Vas-y Sylvie, ça m’intéresse.

 

Sylvie des Cology : Ce principe est très simple, la Fermeture Éclair fonctionne sur l’alternance des crans ; Les Verts font pareil, un homme, une femme, ou bien, le pour, le contre, prennent la parole alternativement.

 

Camille L’Aiguille : Jouons à la fermeture éclair ! Dites-nous, Claire L’Éclair, qui a inventé la Fermeture Éclair.

 

Cécile Le fil, Sylvie des Cology, Meriul de Tulle, et toutes les autres femmes de la queue : Dites-le nous, dites-le nous, vive l’ouverture éclair, Camille l’Aiguille !

 

Claire L’Éclair : Je vais vite comme le zip !

 

Arsène : C’est bon, ça !

 

Claire L’Éclair : La première fermeture rapide à glissière est née à Chicago en 1851, créée par Elias Howe et Max Wolff, pour des chaussures, mais les œillets se rouvrent trop facilement ; Gideon Sunbäck, d’origine suédoise, invente le   « plako », en 1913, une fermeture à glissière où les dents remplacent les œillets ; en 1924, la société Eclair Prestil dépose officiellement la marque Fermeture Éclair (3).

 

Arsène : Bravo ! Mais comment savez-vous ça ?

 

Claire L’Éclair : J’ai fait une thèse sur la Fermeture Éclair, à la fin de mon DEA de couture.

 

Arsène : Incroyable ! Il faut que j’y aille, je vous salue, Mesdames !

 

Meriul de Tulle : Attendez Arsène, si on se retrouvait tous, mardi, à la pâtisserie Chez Antonin, à la même heure, pour acheter des éclairs ?

 

Les femmes de la queue et Arsène : Nous y serons, Meriul !

 

Arsène s’en va, content d’avoir bien vécu.

 

(1) 102, rue de Belleville, la mercerie Au mètre à ruban a été ouverte dans les années 50 : http://aumetrearuban.fr/

 

(2) Un peu de verdure : https://www.eelv.fr/

 

(3) Pour en savoir plus sur la fermeture éclair qui a équipé des ceintures-porte-monnaie pour les soldats pendant la première guerre mondiale : http://gilles.pichavant.pagesperso-orange.fr/ihscgt76/num33/num33page2.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
10 × 14 =