Le hic de l’identique

« Nous n’allons pas reconstruire par mimétisme du passé. L’architecture doit représenter notre époque » a dit Alexandre Chassang, architecte DPLG (1) ; il avait proposé une flèche en verre pour remplacer la flèche de Notre Dame, détruite par l’incendie d’avril 2019.

 

Le président Macron a tranché après avoir consulté le comité piloté par le général Georgelin : la flèche sera reconstruite à l’identique, celle de Viollet-le- Duc, du XIXe siècle, en style néogothique.

 

Viollet-le-Duc doit se gondoler dans sa tombe : quel retour en grâce ! Après avoir été conchié par la société bien pensante, car il avait osé ajouter quelques rosaces intérieures au niveau de la croisée du transept, lors de sa restauration de Notre-Dame.

 

Il avait écrit le Dictionnaire Raisonné de l’Architecture Médiévale, et n’avait donc pas été choisi au hasard par Prosper Mérimée, après l’émoi suscité par Notre Dame de Paris, Le roman de Victor Hugo, qui alertait sur l’état catastrophique de la cathédrale…

 

Notre société moderne, confortable, table sur le divertissement, un monde équitable, sans renverser la table ; même si le covid vient de la renverser pour elle…

 

Pas étonnant, vues toutes ces larmes, que le président Macron décide ce retour à l’identique, loin du risque ; dans    « iden-tic », le hic vient du tic, crispation du visage, de l’esprit, à l’idée d’inventer (2)…

 

Il y avait une solution alternative, radicale, économique, me dit mon ami, le gangster de Puteaux : ne pas reconstruire la flèche.

 

PS : C’était ma dernière chronique avant la pause estivale ; je vous retrouve début septembre : bon été !

 

(1) Deux projets de l’agence d’Alexandre Chassang :

Salle de sports au Mans

http://www.abh-architectes.com/projet/index/03

Réhabilitation d’un immeuble haussmannien

http://www.abh-architectes.com/projet/index/18

 

(2) Voici 12 propositions pour la restauration de Notre Dame, dont celle d’Alexandre Chassang :

https://creapills.com/architectes-proposition-reconstruire-fleche-notre-dame-20190503

  1. Merci Bruno.
    Personnellement, je trouve cette décision, une non décision, un manque d’ambition. Certes aller vers une des propositions “modernes” pourrait choquer, aujourd’hui, admettons que peu de personnes remettent en cause aujourd’hui le pyramide du Louvres. Regardons la beauté de l’Opéra de Lyon, restructuré par Jean Nouvel avec maestria.
    Viollet Leduc avait osé. Notre président non. Quelle belle perspective aurait pu être cette promenade spirituelle ou simplement esthétique, selon chacun, au sommet de Notre Dame. (Plus près de toi…)

  2. Osons, osez.
    Eh bien non. Ce sera le recroquevillage comme pour beaucoup de choses en France. On veut figer (sanctuariser disent-ils) notre gloire passée. C’est le moment de se réveiller, et avec l’Europe si possible.

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
29 + 5 =