La Loire, la Loire, La Loire

©BDB

Loire sombre marbrée de blanc, feuillages verts, ciel bleu clair, nuages gris : c’est la vue au dessus de la pierre mouchetée d’ocre du pont Wilson à Tours. La photo montre tant de textures : dureté de la pierre, eaux tumultueuses, miroir d’eau, masses denses des arbres.

©BDB

À Amboise, le soir rosit le château ; Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François 1er, jouissaient d’une vue imprenable sur la Loire depuis sa terrasse.

Hérons, cygnes, aigrettes voici le peuple du fleuve ; l’aigrette, quand elle chasse avec son bec à cran d’arrêt…

…Le poisson a autant de chance de s’en tirer qu’une souris face au chat ; mais l’aigrette ne joue pas, elle tue, elle a les crocs ! Le poisson ne meurt pas de peur, il meurt.

©BDB

Le soleil s’est couché sur le lit argenté du fleuve ; au bord, les toits des maisons à l’envers ressemblent à la coque d’un galion…

La Loire, François 1er veut la détourner jusqu’à Chambord ; s’il se contente du Cosson, le château est l’épure d’un geste royal, conçu pour épater son ennemi, Charles Quint ; celui-ci est admiratif en 1536, une fois devant : « C’est un abrégé de ce que peut effectuer l’industrie humaine » !

©BDB

Depuis la terrasse, la vue monte vers l’une des fenêtres qui domine l’escalier à double révolution ; elle semble si haute…

François 1er habite le château de Blois lorsqu’il suit le chantier de Chambord ; la ville se développe au XIXe siècle ; dans l’axe du pont Gabriel, du XVIIIe siècle, prolongeant la rue Denis Papin, inventeur blésois, un escalier monumental offre une sensation magique avec la décoration de ses contre-marches !

Actuellement, à l’occasion des 60 ans de la Fondation du doute , créée par l’artiste Ben, l’escalier fête Fluxus, mouvement majeur de l’art contemporain fondé par George Macunias (1913-1978), pour mettre en valeur les liens entre art et vie.

Le génie de Robert Filliou, l’un des artistes du mouvement, en exprime l’essence : « L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art. »

Depuis ses débuts, l’âme de Vu sous cet angle se forge en méditant sa formule fulgurante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. On parcourt les siècles jusqu’à l’art contemporain, avec des images pleines de poésie…
    C’est un très beau début de journée…
    Merci pour ça !

  2. Oui cette région est magnifique: j’ai fait le choix de la redécouvrir à vélo: un bel itinéraire où culture et pédalage font bon ménage…

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
27 ⁄ 1 =