La fabrique des héros

Tous les soirs à 20 h, confinés, nous applaudissons les héros de l’hôpital. Les petits demandent : « c’est quoi un héros ? ». À moins qu’ils en aient déjà une idée, cosmonaute, pompier, et rajoutent à leur liste, médecin, voire réanimateur, si autour d’eux le mot est prononcé : ils relient les tubes à leur monde imaginaire…

 

Une réponse leur est donnée par l’exposition virtuelle de la BNF Héros D’Achille à Zidane, sur les héros de l’antiquité à nos jours (1).

 

Aucun médecin n’est sur la liste !

 

Où sont passés Pasteur, Marie Curie, Ambroise Paré, père de la chirurgie, Dominique-Jean Larrey, l’un des inventeurs de la médecine d’urgence, René Laennec, créateur du stéthoscope, le Docteur Schweitzer, pionnier de la médecine humanitaire (2) ?

 

L’exposition se divise en deux parties : le modèle héroïque et la fabrique des héros. Ils sont répartis en trois catégories : aristocratiques, comme Saint-Louis ; nationaux, comme Louise Michel ; mondiaux, par exemple Jimi Hendrix.

 

Napoléon se taille lui-même son costume de héros.

 

Pendant la campagne d’Egypte, entre le 3 et le 7 mars 1799, il assiège la ville de Jaffa (3) qui se rend. L’empire ottoman demande que les 3000 prisonniers, certains atteints de la peste, soient bien traités.

 

Bonaparte ordonne de les liquider pour ne pas s’en occuper ; les anglais découvrent les survivants et le critiquent sévèrement. Il va répondre.

 

Selon les sources officielles, Bonaparte ne touche pas un seul pestiféré mais il aide à transporter l’un d’eux sur un brancard ; il faut un geste de héros pour construire sa légende. Le brancard, avec au moins deux brancardiers, Bonaparte est un autre, non, l’autre est de trop !

 

Le peintre Antoine-Jean Gros reçoit la commande d’un grand format, Napoléon visitant les pestiférés de Jaffa (4) présenté au Salon de 1804. Montrer Bonaparte qui touche le corps d’un pestiféré, sans craindre la maladie : geste inspiré des rois, qui touchaient les malades des écrouelles le jour du sacre : « Le roi te touche, Dieu te guérisse. » (5).

 

Dans l’Histoire de l’Art, ce tableau est une œuvre charnière : sa composition est encore néo-classique avec les trois arcades, inspirées du Serment des Horaces (6) de David, les corps à moitié nus des tragédies antiques ; mais ses couleurs, zones de lumières et d’ombres, sont déjà romantiques, et puis les pestiférés suscitent l’émotion. Enfin, la mosquée de Jaffa transformée en hôpital annonce l’Orientalisme.

 

David Bowie est un autre as pour forger sa légende.

 

Deux héros, roi et reine d’un jour, au pied du Mur de Berlin, sont au cœur de la chanson Heroes (7), sur l’album Heroes composé en 1977 à Berlin Ouest ; 171 ans avant, Napoléon entre victorieux dans Berlin, après la victoire de Iéna sur les Prussiens.

 

Restent les anti héros, qu’on n’applaudit pas, confinés dehors, dont Patrick Declerck, psychanalyste, écrivain, raconte la vie dans Les Naufragés (8) : qui les fabriquent ?

 

(1) L’exposition a eu lieu en 2007 – 2008 avant de devenir virtuelle : http://classes.bnf.fr/heros/expo/salle2/index.htm

 

(2) Pour écouter l’émission de France Culture consacrée à Albert Schweitzer – connu par le film culte Il est minuit Docteur Schweitzer – qui a passé 50 ans de sa vie au Gabon, à Lambaréné : il a fondé un hôpital, il y est enterré. Albert Schweitzer qui jouait Bach à l’orgue, disait aux Gabonais :

« Je suis votre frère, mais votre frère ainé ». https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance/il-est-minuit-docteur-schweitzer

 

(3) Jaffa est aujourd’hui la partie sud de Tel-Aviv.

 

(4) Le tableau reçoit l’ovation du public. Il est accroché dans la galerie Molien du Louvre.

 

(5) À l’origine, la formule « Le roi te touche, Dieu te guérit », est transformée en 1722, « Le roi te touche, Dieu te guérisse. » : le subjonctif induit le souhait : Dieu fait ce qu’il peut…

 

(6) Le Serment des Horaces : cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=obj_view_obj&objet=cartel_22497_62617_EL090528.jpg_obj.html&flag=true

 

(7) Heroes : https://www.youtube.com/watch?v=3SaEj33ozdM

 

(8) Les Naufragés, Patrick Declerck, 2003, Editions Presse Pocket. www.lalibrairie.com