Des regards et des chips

©BDB

Six gamins de dix ans marchent rue de la Villette ; dans un saladier, posé sur une table installée sur le trottoir, des chips les attirent…

Arsène est là ; les chips font partie du pot offert par la peintre Danielle Choukroun lors des journées portes ouvertes des AAB, les Artistes Associés de Belleville ; Arsène connaît Danielle depuis longtemps, il lui acheté des tableaux.

DANIELLE CHOUKROUN

 

Arsène a remarqué un nouveau tableau avec une forme rouge qui jaillit : tau rouge de grand-voile, esprit marin au-dessus d’un bateau de cristal…

Arsène dit aux mômes : « Pour manger des chips vous devez d’abord entrer dans l’atelier et regarder les peintures ».

Ils entrent, regardent « vite fait » et ressortent pour les chips promises…

Arsène les distribue, plus des cacahuètes et des olives. Ensuite il dit : « Ça suffit comme ça ; salut ! »

Ils répondent : « Merci M’sieur ! » ; ils s’en vont.

Ils reviennent deux minutes plus tard ; il reste des chips ; ils ont dû observer d’un peu plus loin, qu’à part eux, personne n’y touchait…

Arsène dit : « Vous n’avez pas beaucoup regardé la première fois ; retournez-y plus longtemps ! »

Ils y retournent et ressortent : « C’est magnifique ! ».

Arsène leur demande : « Vous avez vu le tableau avec les mats de bateaux au fond de l’atelier ? ».

Pas de réponses… Il leur donne du jus d’orange.

©BDB

Ailleurs à Paris, Pap Ndiaye quitte la Porte Dorée où il dirigeait le Musée de l’Immigration ; il va rue de Grenelle, il est nommé Ministre de l’Éducation Nationale.

Rima Abdul Malak quitte la rue du faubourg Saint-Honoré où elle était conseillère culture d’Emmanuel Macron ; elle va   rue de Valois, elle est nommée Ministre de la Culture.

Ils ne vont pas manger des chips ; vont-ils changer la culture de l’Éducation ou ré-éduquer la culture pour donner  accès à ceux qui n’ont pas de places au banquet ?

Jean-Luc Mélenchon a salué l’arrivée de Pap Ndiaye.

Qu’est-ce qu’a improvisé Arsène, rue de la Villette : une action éducative populaire ? Une proposition culturelle informelle ?

Des mômes disponibles ; ces chips gagnées par des regards ont-elles créé un souvenir dans leurs esprits ?

En ont-ils parlé depuis à leurs grands frères, sœurs, parents, grands-parents, copains de classe, professeurs ?

Croyons aux couches successives, en peinture, en regard, en éveil, en conscience politique, ou sexuelle avec la marque Tyrrells qui a excité les usagers du métro récemment : des regards et des chips !

  1. Merci pour la forêt de mâts que je ne connaissais pas.même sans chips ils excitent le regard

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
24 × 3 =