Avant qu’ils ne disparaissent

      ©BDB

Au Louvre, sous la pyramide, Le Pilier des migrants disparus est un objet d’admiration et de trouble, créé par Barthélémy Toguo, artiste camerounais.

La pyramide de verre est l’entrée du Louvre, dessinée par Ieoh Ming Pei ; elle trouble, choque les Parisiens, en 1989, qui trouvent qu’elle va mal avec les bâtiments de la cour Napoléon, autour.

Les migrants ne vont bien nulle part, sauf si des pays en paix les accueillent alors qu’ils fuient d’autres pays en guerre.

Barthélémy Toguo est né en 1967. Il se forme à Abidjan, Grenoble, Düsseldorf ; plus tard, il monte une résidence d’artistes au Cameroun, Badjoun Station.

Il crée des aquarelles très puissantes, Purification XXX ;     des installations, Road to Exile, barque surchargée de ballots comme ceux du pilier : ces deux œuvres font partie de l’exposition Désir d’Humanité, en 2021, au Musée du Quai Branly.

Le Pilier des migrants disparus est visible jusqu’en janvier 2023, au Louvre ; il est installé à l’occasion de l’exposition Les Choses, une histoire de la nature morte qui commence le 12 octobre 2022.

Le Pilier des migrants disparus est associé à une exposition sur les natures mortes : curieuse association…

Mais à quoi bon chercher des liens quand il faudrait un Pilier des migrants disparus à l’entrée d’autres musées parisiens – il y a la hauteur dans le hall du musée du Quai Branly, dans la Galerie du Musée d’Orsay – dans d’autres musées européens, puisque c’est le sujet : les migrants disparaissent car ils ne sont pas accueillis en Europe.

Le Louvre et Barthélémy Toguo essaient de laisser une trace sous la pyramide, où nulle œuvre ne reste jamais ; cette œuvre puissante sur les migrants doit être vue, revue, jusqu’à ce que « les choses » changent avant qu’ils ne disparaissent.

 

 

 

 

 

 

  1. On pourrait aussi voir les choses autrement et rêver “utopiquement” , ils ont disparu parce qu’ils ont trouvé un lieu, un travail et donc un nouveau statut…mais je rêve un peu …sinon l’oeuvre est intelligente de sens, on associe les disparus en mer, quelque part leur nature même d’homme est morte.

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =