À quoi sert le centre du monde ?

Qui ne s’est jamais entendu dire, gamin ou ado, plus rarement plus tard : « Tu n’es pas le centre du monde ! » ?

Les guides-conférenciers sont, le temps de leur visite,         le « centre du monde » ; puis leur soleil décline                     et ils retrouvent le chaos des flux relationnels de la société.

Comment sortir du centre du monde ? Savoir se situer dans l’espace et dans le temps ; commencer par trouver sa place pendant un certain temps, quelque part, avant que la sensation se renouvelle, partout, toujours.

Le centre du monde est aussi, surtout, une notion géographique : où est-il ?

Le célèbre géographe Roger Brunet, né en 1931 (photo), connu pour avoir inventé les chorèmes, s’est amusé à le rechercher en combinant de nombreux critères…

Il l’a situé au croisement du 23ème parallèle Nord et du 28ème méridien Est ; il précise qu’il y a deux croisements, donc deux centres du monde, le deuxième ayant les coordonnées antipodales du premier.

L’un de ses deux centres du monde est en Égypte, dans le désert de Nubie, l’autre dans le Pacifique nord, près d’Hawaï.

C’est un raisonnement de mappemonde !

Passons aux planisphères : le pluriel s’impose depuis l’Europe, le Japon, ou l’Amérique, les points de vue changent sinon les centres du monde…

Le planisphère centré sur l’Europe est très continental ; celui centré sur le Japon montre l’immensité de l’océan Pacifique ; celui centré sur l’Amérique fait jaillir la différence de taille entre l’Atlantique et le Pacifique.

Le planisphère centré sur l’Europe fut inventé en 1569 par Gérard Mercator, mathématicien, géographe, cartographe flamand (1512-1594), né à Rupelmonde.

Il s’agit de la première projection cartographique du monde à partir d’un cylindre tangent à l’équateur, qui ne déforme pas les angles.

Sa carte représentait en 18 feuillets, le monde connu, à l’usage des navigateurs qui voyageaient à travers les mers,   et rapportaient des nouvelles données pour enrichir le nouveau planisphère…

En France, à défaut de centre du monde, le point zéro sur le parvis de Notre Dame, inaccessible depuis l’incendie, est le point de départ de toutes les distances kilométriques depuis Paris ; ses coordonnées sont 48° 85 N – 2°35 E ; à 2° du méridien de Greenwich.

Son symétrique, à l’autre bout du monde est situé à l’est de la Nouvelle-Zélande au 48°85 S – 177° 65 O, précisément.

En dehors des All Blacks, équipe légendaire de la coupe du monde de rugby, la Nouvelle-Zélande est liée à l’Europe par leur engagement dans la 1ère guerre mondiale, célébré le 25 avril, l’ANZAC Day ; ils étaient venus se battre depuis l’autre bout du monde…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Et oui !… Et le nombril du monde c’est à “Pougne Hérisson” dans les deux Sèvres. Mecque des conteurs !…
    Baci, cher Bruno
    Lorenzo

  2. Bruno, te rapelles-tu notre arrivée sur l’ile Dumet il y a fort longtemps et ce vieux monsieur dans sa tenue improbable qui nous a accueilli avec ces mots :”Vous approché du saint des saints!” …
    En effet , sur internet on te le confirme: Résultat de recherche d’images pour “ile dumet centre de gravité des terres”
    En 1912, le physicien français Alphonse Berget (1860-1933) présente à l’institut océanographique de Paris le résultat de recherches tendant à prouver que le centre de l’hémisphère continental est situé sur l’île Dumet, au large de la Loire-Atlantique (vers 47° 24′ 42″ N, 2° 37′ 13″ O).

  3. Quelle chance de vous lire…et d’apprendre et de rêver…
    Du coup je repense à une oeuvre de Barbara Steinman …je recherche le lien elle dit ” Le centre du monde est là où je suis”.

  4. L’île Dumet ! C’est la destination parfaite pour un voyage tous les trois avec toi Bruno et le capitaine Riton… On peut envisager d’y séjourner ensemble pour le troisième confinement…

  5. Très intéressant, Bruno, pour mémoire un petit relevé des Antipodes :
    Chine – Brésil et Argentine ; Japon – au large de l’Uruguay ; Afrique – Polynésie ; Etats-Unis – Sud de l’Océan Indien; Mexique – au sud de Sri-Lanka; Australie – Açores, etc…

Laisser un commentaire

  • Aucun des champs ci-dessous n’est obligatoire.
  • Ce que vous saisissez sera conservé indéfiniment.
  • Votre adresse IP est anonymisée.

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =