Victoire de Samothrace : qui a gagné ?

Personne n’a gagné à Samothrace. Le nom de l’œuvre ne représente pas la victoire des uns contre les autres, mais la victoire elle-même, personnifiée par la déesse grecque Niké. Samothrace est le nom d’une île du nord de la mer Égée, où cette sculpture du IIe siècle av J.C – époque hellénistique -a été découverte en 1863.

 

Victoire du marketing, Nike a stylisé la forme de ses ailes pour en faire son logo. Faut-il en rire ou en pleurer ? C’est le problème de la victoire, qui comme le crime, profite toujours à quelqu’un…

 

Peu importe la victoire ou la défaite dans la chanson, Love Minus Zero (1) où Bob Dylan brouille les pistes à propos de la femme qu’il aime : « She knows there’s no success like failure And that failure is not a success at all », traduit par

« Elle sait qu’il n’y a pas de succès comme l’échec et que l’échec n’est pas un succès du tout. »

 

Victoire de l’amour tissée sur le métier des jours qui passent…

 

Victoire du géant vert Jadot qui est sorti du bois européen pour protéger la forêt…

 

Défaite du Parti Communiste dont le score est à peine supérieur à celui du parti animaliste…

 

Les chiens suivent leurs maîtres le long des trottoirs pour pisser, tandis que sans les Communistes, il n’y aurait jamais les Congés Payés en 1936, ni la création de la Sécurité Sociale, à travers le CNR, en 1945.

 

La Victoire de Samothrace est une sculpture tonique. Installez-vous sur le palier de l’escalier qui mène à l’œuvre (2) : observez-la, adoptez son attitude, en basculant votre bassin… Sentez-vous l’énergie circuler dans votre corps ?

 

L’engagement politique demande aussi énergie et astuce pour ne pas prendre au premier degré le titre du roman de Boris Vian (3) On tuera tous les affreux ; ce serait trop de boulot !

 

(1) Lien pour écouter la chanson : https://www.youtube.com/watch?v=9w1mCevu3sU

 

(2) La Victoire de Samothrace était installée en haut d’une falaise qui dominait la mer pour encourager les marins à affronter la houle ; au Louvre, en haut de l’escalier, elle encourage les visiteurs à rester zen dans la foule…

 

(3) Écrit sous son pseudonyme Vernon Sullivan