La fièvre du samedi soir au Louvre

« Ne restez pas devant mille ans ! Il n’y a pas que vous qui veut en profiter ! » La jeune femme n’a pas de temps à perdre pour prendre en photo Saint Jean-Baptiste par Léonard de Vinci, avec son Smartphone ; elle s’adresse à un homme plus âgé qui regarde le tableau et fait écran…

 

Le tableau est accroché dans la Grande Galerie du Louvre, là où a lieu cette scène de « regards » le soir du 3 février, lors du fameux nouveau nocturne du premier samedi du mois (1).

 

Jean-Baptiste pointe son doigt en l’air pour indiquer celui qui va venir, le fameux, l’unique, le pacifique, Jésus, qui ferait bien de se dépêcher de vaporiser son « aimez-vous les uns les autres » sur cette scène qui s’envenime.

 

D’où vient le venin ? De l’affluence liée au succès du samedi soir au Louvre. Elle regarde à peine et prend sa photo, il lui répond qu’elle a tort d’être si pressée, que ce tableau ne peut s’apprécier qu’avec du temps, mais elle ne veut rien entendre, peste contre les postillons qu’il lui envoie ; ils sont très proches l’un de l’autre, quoiqu’à des années lumières…

 

La jeune femme s’éloigne en lui disant qu’elle ne veut rien partager avec lui, il faut dire que c’est très mal engagé…

 

Comme témoin, je trouve étonnant qu’elle ait été si pressée de voir Saint Jean-Baptiste, un tableau raffiné, subtil, troublant, où l’on voit un jeune homme, souriant, androgyne ; une peinture à consommer sans modération, lentement.

 

Pourquoi voulait-elle absolument voir ce tableau ? J’aurais eu la réponse si leur rencontre avait été plus riche, au lieu d’ajouter de la fièvre à La Fièvre du samedi soir (2). Depuis ils se sont éloignés…

 

Le disco appartient aux années 70. Beaucoup plus tard, en 2018, Beyoncé et Jay-Z, ont tourné le clip de Apes**t au Louvre (3) : une merveille de sensualité qui invite à un regard très détendu sur le musée !

 

Ainsi s’apprécie la douceur de la technique du sfumato, inventée par Léonard, qui consiste en de nombreuses couches de peinture à l’huile, très fines, à peine teintées, pour aller vers plus de clarté ou d’obscurité : Jean-Baptiste sort à peine de la pénombre vers la lumière…

 

Le meilleur moyen pour profiter de cette douceur est d’être disponible : l’homme aurait été mieux inspiré de faire de la place à la jeune femme au lieu de lui faire la leçon.

 

(1) Pour en savoir plus, notamment sur l’aile Richelieu accessible sur réservation : https://www.louvre.fr/la-nocturne-du-samedi

 

(2) Saturday Night Fever est un film de John Badham, sorti en 1977, qui lança Travolta.

 

(3) Un pur moment de bonheur : https://www.youtube.com/watch?v=g_YK6VTGZR4