Invitez vos amis à la noce

Lets’s dance ! C’est pas Bowie, c’est Rubens. La Kermesse ou Noce de village, peinture sur bois éxécutée vers 1635-1638, nous plonge dans la fête où l’on danse, se saoule, s’aime tout le samedi et le dimanche ; l’année est si dure à travailler qu’il est bon de se jeter dans l’intensité du plaisir, comme dans des vagues de joie…

 

Cette peinture est au Louvre, au 2ème étage de l’aile Richelieu ; depuis l’escalator, il ne faut pas aller vers le portrait de Jean II le Bon, mais repartir en arrière, dépasser la galerie Médicis, et ses 24 tableaux peints par Rubens, continuer tout droit, dépasser Rembrandt, continuer et c’est juste avant l’escalier Lefuel, sur la droite.

 

Soit vous y aller de votre côté, soit je vous emmène… L’idée vous plait ? Vous avez envie d’en parler à vos amis ? Ne vous gêner pas ! Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir, et c’est vrai aussi lorsqu’on regarde ; un regard gêné ne voit pas la même chose qu’un regard libéré.

 

Libérez nos camarades enfermés dans l’idée qu’ils se font de l’art où le conférencier explique ce qu’il y a à voir… Non ! Chacun voit ce qu’il voit et ressent de même face à ces paysans qui dansent comme des dingues (1).

 

Dans les visites Vu sous cet angle que j’anime (2), on regarde, on regarde encore (3) ; on pose toutes les questions qu’on veut ; on peut dire ce que l’œuvre nous évoque ; on peut regarder sans rien dire, et découvrir que les autres voient autre chose quand ils en parlent…

 

Les autres, vos amis, à qui je vous recommande vivement d’envoyer cette chronique en me mettant en copie, afin que je puisse les inscrire à la newsletter.

 

Vos amis, lorsqu’ils voient l’effet que vous a fait une œuvre d’art, ils ont envie de foncer la voir, comme Eddy Mitchell, dans le film Round Midnight de Bertrand Tavernier, 1986, qui entre dans un bar, voit un type s’écrouler après avoir bu son verre et demande : « La même chose ! »

 

(1) Vouloir danser, sans attendre, c’est le sujet de I want to see the bright lights tonight, merveille de rock anglais : https://www.youtube.com/watch?v=57PENuNVapc

 

(2) Sur rendez-vous : appelez-moi au 06 82 29 37 44 pour convenir d’une date à proposer à vos amis.

 

(3) Regardez, regardez, sinon nous sommes perdus, dans l’esprit du « Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus ! » de Pina Bausch.