Le calumet de la paix

En 1735, Jean-Philippe Rameau a présenté à la cour de Louis XV l’opéra-ballet Les Indes Galantes, pour la divertir, l’entretenir dans son insouciance. Vers 2000, le KRUMP est né dans les quartiers pauvres de Los Angeles, danse non-violente issue de la violence des émeutes de 1992. Comment Rameau et le KRUMP se sont-ils rencontrés ? Par Vincent Cogitorre, jeune cinéaste, photographe, sensible à la mémoire collective, attaché aux rituels, et disponible pour l’aventure qui a mené à une performance sur la scène de l’Opéra Bastille.

 

Regardez :

https://www.operadeparis.fr/3e-scene/les-indes-galantes

 

Cette vidéo est « addictive » selon le réalisateur, Vincent Cogitorre, qui avoue être hypnotisé par les danseurs.

 

L’extrait que l’on voit est inspiré du Calumet de la paix, un morceau de la 4eme entrée du ballet ; la section rythmique a été renforcée afin de donner plus d’appui aux danseurs de KRUMP.

 

Que signifie KRUMP ? Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise, autrement dit « Élévation du royaume par le puissant éloge ».

 

Le KRUMP a commencé par être le Clowning, inventé par Thomas Johnson, qui devint Tommy the Clown après avoir animé des goûters d’anniversaire à la demande d’une collègue qu’il faisait rire ; avant cela, Tommy était dans la came qui le mena 5 ans en taule où il réalisa qu’il avait mieux à faire… Tommy the Clown apparaît dans le film Rize de David La Chapelle, sorti en 2005.

 

Le KRUMP est l’enfant furieux du Hip Hop, selon Vincent Cogitorre ; les danseurs de KRUMP ne souhaitent pas forcément tous se produire sur des grandes scènes. Leur performance dans Les Indes Galantes sur la scène de l’Opéra Bastille, apparaît sur le site 3eme scène de l’Opéra de Paris et sur Youtube où elle a déjà été vue 176 916 fois.

 

L’opportunité de danser sur cette scène mythique a transcendé les danseurs et produit cette merveille de 5’46’’qui dit qu’une musique, composée par l’un des théoriciens de l’harmonie classique au début du XVIIIe siècle, n’attend que la rencontre avec un autre langage pour que jaillisse une telle émotion ; que par le puissant éloge des gestes, le royaume de la violence soit laissé en bas afin que s’élève le royaume de la danse moderne…

 

Les danseurs de KRUMP devraient non seulement être invités sur des grandes scènes, mais leur danse devrait être pratiquée dans les écoles, les lycées, le métro, le RER, les manifestations, les stades de foot…

 

« Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus » disait Pina Bausch