Le bison

Le bison des prairies du Midwest américain, est appelé          « bison bison bison » pas pour qu’il vienne, mais parce que c’est son nom.

 

Le bison, il y en avait des dizaines de millions avant que Buffalo Bill les chasse pour nourrir les ouvriers qui posaient les rails du train naissant ; il n’en resta que des centaines à la fin du XIXe. Ça donne une idée du barbecue ! Aujourd’hui, reprenant du poil de la bête, ils sont un demi-million.

 

Le bison en pause n’aime pas qu’on dépose un bébé sur sa tête pour la photo ; et puis quoi encore ? Il l’éjecte, c’est con !

 

Le bison en rut laisse des touffes de poils par terre à force de se frotter partout ; ça fait des gris-gris que les femmes offrent aux hommes pour qu’ils osent se servir de l’âme de leur caleçon !

 

Le bison une fois dans la bisonne, l’entend lui dire : c’est bon !