L.H.0.0.Q.

 Dans l’allée centrale du Musée National d’Art Moderne, au 5ème étage du Centre Pompidou, à côté du comptoir Information Collection, est accrochée L.H.O.O.Q. autrement dit La Joconde à moustache de Marcel Duchamp, célèbre pochade réalisée en 1919.

 

Blague à part, comme toujours avec Duchamp, il y a autre chose d’essentiel dans L.H.O.O.Q.

Relisons L.H.O.O.Q. après avoir enlevé les points, nous avons LHOOQ ; ce « H » ne servant à rien, enlevons le pour obtenir LOOQ, qui en anglais s’écrit LOOK, c’est-à-dire : « REGARDE ».

 

Regarde La Joconde ! Regarde les autres œuvres d’art accrochées aux murs dans la collection permanente, avec Dada en face ; regarde les, le temps qu’il faut quand elles te plaisent un peu, pour passer d’un peu à beaucoup et parfois même à passionnément…

 

Pourquoi les responsables de ce nouvel accrochage du MNAM, ont-ils mis L.H.O.O.Q de Marcel Duchamp, à côté du comptoir Information Collection ?

 

L.H.O.O.Q. apparaît comme un exercice de regard à pratiquer avec les œuvres devant lesquelles on s’arrête afin que l’arrêt soit plus long. À l’arrêt de bus on attend le temps annoncé sur la paroi de l’abri bus qu’il arrive…

 

C’est le drame du regardeur : nulle part n’est annoncé le moment où l’œuvre va l’inviter à monter à bord ; La Joconde L.H.O.O.Q. lui dit l’air de rien, qu’il est bon de regarder les chefs-d’œuvre et/ou les œuvres sans chefs… Le chef c’est lui.

 

Je ne peux pas croire que cet accrochage ne soit pas intentionnel et dans le doute : Bravo !

 

Bruno de Baecque