Empire est trop petit

Un mur de containers en guise d’accueil. La nef du Grand Palais est silencieuse. Vu depuis le nord, côté Champs Élysées, les visiteurs qui circulent entre les piles d’EVP – Equivalent Vingt Pieds ; c’est l’unité de mesure des containers –  sont minuscules. Posé dessus, le squelette d’un gigantesque serpent de mer.

Empire est le nom de cette installation géante créée par Huang Yong Ping, artiste majeur de la scène contemporaine chinoise, à l’occasion de Monumenta 2016.

 

En montant sur la mezzanine, côté ouest, le point de vue est idéal pour voir le squelette du serpent de mer plonger dans des descentes vertigineuses qui rappellent les fêtes foraines…

 

Posé sur deux piles de containers, au centre, le bicorne géant de l’empereur ; en allant vers le sud, côté Seine, avant de sortir, si l’on se retourne, on voit la cocarde sur le bicorne ; derrière elle d’autres courbes du monstre jouent avec les voûtes, et devant, les côtes du serpent rythment le passage des visiteurs. Même pas peur.

 

À ceux qui se demandent encore ce que signifie Empire, Jean Bazaine, peintre non figuratif, mort en 2001, répondait : « Un tableau n’a rien à signifier, il est. Et c’est sa totale gratuité qui lui garde, à travers les âges, sa force révolutionnaire intacte. »

 

Empire essaye-t-il d’être révolutionnaire en mélangeant les containers comme autant de Ready Made, le changement d’échelle du bicorne et le fantastique du squelette de serpent de mer ? Malgré l’invitation au voyage du monstre marin, on reste à quai avec les piles d’EVP, au milieu desquelles le bicorne grossi – ici tout est gros – laisse perplexe…

 

Les Ready Made de Duchamp – urinoir, pelle à neige, porte-bouteille, roue de bicyclette – ont des formes originales. L’uniformisation caractérise des containers pour faciliter leur empilement sur les portes containers et sur les quais des grands terminaux – Southampton, Port 2000 au Havre, Montoire, Rouen, ce qui n’exclue pas la poésie comme le montrent les photos du livre The Box à la librairie Monumenta 2016.

 

Alignés par milliers les containers fascinent ; en se contentant de centaines, Empire est trop petit !

 

Verrière, voûtes, escaliers, mezzanines, balcons, nous invitent à flotter dans l’espace du Grand Palais ; quel dommage que le squelette du serpent de mer d’Empire n’ait pas de camarades de jeu à sa taille ! Ils pourraient être affublés d’un bicorne…

 

Bruno de Baecque